Música "Videos musicales" Conciertos "Poesia" "Music Videos" Music Soprano Musik Falla Gounod Grieg Haendel Mozart Roussel Serrano Spohr Schubert Sorozabal Turina Villa-Lobos Weill "Музыкальные видео" Музыка Сопраноالأغاني歌曲 노래 गाने songs canzoni 曲Песни เพลง şarkı canciones “音樂影片”音樂女高音 "موسيقى كليب" الموسيقى سوبرانو

DE VOUS À NOUS
Laia, la vie en rose et en chansons
jeudi 24 janvier 2008

Madrilène pure souche née à barrio Salamanca, Laia est chanteuse lyrique, professeur de réalisation cinématographique et elle termine sa thèse. A Paris où elle a séjourné presque deux ans, elle a appris le mot "pétillante", un adjectif qui lui va bien.


Rencontre "Je chante pour raconter des histoires"


D'où viens-tu, que fais-tu, où vas-tu ?

Laia : Je suis de Madrid, je termine une thèse sur la création des personnages féminins dans l’art et je chante des récitals de musique de chambre, parfois du jazz. Je vais à une répétition puis j'enchaîne avec trois semaines à Paris pour un concert très spécial avec des musiciens que j’aime beaucoup.


Dans quel quartier vis-tu ?

Dans le quartier où je suis née : Salamanca. Il ressemble un peu à Paris. D’ailleurs Salamanca l’a dessiné en voulant recréer un petit Paris. Aujourd’hui c’est le quartier chic de Madrid.


Où as-tu habité excepté Madrid ?

Berlin, Salzbourg et Paris…J’y ai vécu presque deux ans, à la Cité Internationale Universitaire. C’est l’un de mes endroits préférés dans le monde. On dirait un village de poupées ! Cette cité a été construite juste après la première guerre mondiale avec un idéal noble : construire un lieu où les générations futures des pays qui avaient été en guerre pourraient vivre en harmonie en se dédiant au savoir. On y trouve des "maisons" aux architectures typiques d’une multitude de pays.


À Paris tu aimes… ?

La rue. Ce n’est pas un endroit où tu marches en regardant le sol mais le ciel, les monuments, les lumières. Il y a toujours quelque chose de beau à voir. Et c’est une ville qui te donne de l’élan, "con impulso". J’aime aussi l’amour que portent les Français au discours. Ils utilisent le langage avec amour.


…et tu n’aimes pas ?

C’était une époque tellement belle…Je n’aime pas trop certains aspects de la bureaucratie. Et le froid parisien. C’est un froid qui te glace les os !


Ton mot français préféré ?

J’aime bien "élan"...Et "pétillante" ! C’est vraiment un joli mot. Et surtout, celui que je préfère et que j’utilisais tous les jours : "courage". J’adore ce mot ! On l’avait même inscrit sur les murs de notre chambre !


À Paris tu chantes avec… ?
J’aime beaucoup les compositeurs français et la sonorité de la langue qui est très riche. Et cela fait un peu cliché mais j’aime Edith Piaf. Elle parle de la vie de tous, en chantant. C’est ce que j’essaye de faire lorsque je chante : parler aux gens. Raconter des histoires. J’ai eu l’occasion de chanter La vie en rose et J’men fous pas mal, à Paris, lors de concerts jazz.


Et à Madrid tu chantes avec… ?

Je chante constamment dans ma tête, en marchant, dans le métro…En classique j’aime Manuel de Falla et Joaquim Turina. En contemporain j’aime les chanteuses de coplas, de flamenco…Ce sont des voix de femmes fortes.


Tes bons plans madrilènes ?

Les petits restaurants près de la plaza del Angel…Mes cafés favoris sont à Huertas et à Malasaña. J’aime passer quelques heures au Circulo de Bellas Artes aussi. C’est un lieu maginifique. Et il y aussi le café de l’Espejo.


La recette qui épate tes invités ?

Ouhlala !! Pour épater mes invités je préfère chanter ! [rires]


Propos recueillis par Laurence DANTHONY (http://www.lepetitjournal.com/ Madrid) jeudi 24 janvier 2008


Recital dimanche 27 janvier à 19h "Canciones prestadas". Música y poemas de inspiración popular. Recital de voz y piano con obras de Dvorak, Grieg, Falla y Weill. Laia Falcón, soprano. Diego Lindes, piano. Ateneo de las Artes y las Ciencias de Madrid. Prado, 21 - 914 296 251



.
.
.
.
.
..
.
.
.
.
.
.
.
.
..
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
..
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.